Vœux 2018 de Philippe FOUSSIER, Grand Maître du Grand Orient de France

Vœux 2018 de Philippe FOUSSIER, Grand Maître du Grand Orient de France

Vœux du VGM du GODF

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La vertu unit ce que la mort ne peut séparer.

La vertu unit ce que la mort ne peut séparer.
Quand je partirais dans le lointain
éloignée de cette foule d’humains
Je m’en irais sans presque  rien…
ni biens  matériels, ni richesse
mais le cœur plein d’allégresse
Ni vêtements, ni chaussures
Seul l’amour pour unique parure
Celui que j’ai donné … celui que j’ai reçu
Je laisse tomber l’ armure

et je ne dirais plus jamais

Alors que mes paupières se fermaient

Ah mon Dieu….  si  j’avais su….
Conjuguer le verbe être
uniquement au présent
car nous vivons
et nous mourrons
dans une simple suite d’ instants
Passé et futur loin de ma fenêtre
Supprimer le verbe avoir
de mon  petit  répertoire
Pas de bijoux qui scintillent
derrière une lentille grossissant
les traits les plus avilissant
Vulgaires façades de pacotille
Je partirais riche de ce que la vie m’a offert…
Des partages, des fou rires
Des regards …des sourires
Il n’y a pas d’enfer…
hormis celui que nous construisons
Barreaux de chairs, barreaux de fer
Je pars, je retourne à la maison
J’emporte avec moi
des matins de caresses
des regards de tendresse
 C’est mon cœur, c’est mon âme qui flamboient
J’ai été ..Je suis et je serais
là haut…. dans la voûte étoilée
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Commémoration de l’adoption de la convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants

On commémore aujourd’hui l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants du 18 décembre 1990. Ce traité est-il un bon outil pour faire respecter les droits des migrants ? Pourquoi l’Union Européenne n’a-t-elle pas ratifié cette convention ?

Aucun pays membre de l’Union européenne n’a ratifié cette convention, entrée en vigueur en 2003…

C’est parait-il un des secrets les mieux gardés de l’ONU : la convention sur la protection des droits des travailleurs migrants et des membres de leur famille. Elle date du 18 décembre 1990, et c’est justement elle que les Nations Unies commémorent en cette journée internationale des migrants. Le texte, très complet, pourrait (et devrait) avoir la même notoriété que, par exemple, la convention sur les droits de l’enfant. Il n’en est rien : rares sont ceux qui en ont déjà entendu parler.

C’est le cas en Europe. Et pour cause : aucun pays membre de l’Union européenne n’a ratifié cette convention, entrée en vigueur en 2003. Une absence étonnante, dans la mesure où l’Europe est en général plutôt volontariste lorsqu’il s’agit de revendiquer la défense des droits fondamentaux.

A l’époque de l’élaboration du texte, l’argument avancé était que les législations nationales et communautaire étaient déjà suffisamment protectrices pour ne pas avoir besoin d’en rajouter. Aujourd’hui, ce serait plutôt le contraire : les Européens, divisés sur les questions migratoires, ont tendance à renationaliser cette question, et, pour certains, à durcir leur politique.

’L’Europe doit-elle signer la convention de l’ONU sur les migrants ?’’

Liens

Articles

Le Journal de 20h de TF1 du 23 novembre 1978 sur les travailleurs immigrés. (INA)

Publié dans Actualité, Media, Sociétal | Laisser un commentaire

Philippe Foussier, le grand Maitre du Grand Orient de France a accepté de raconter ce qu’est la Franc-maçonnerie

Sur la chaine “Indécis” Philippe Foussier répond aux questions

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Perles d’App:.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

5e salon Maçonnique de Toulouse

C’est cette fin de semaine, à la médiathèque de Toulouse

Pour tout savoir cliquez sur ce lien : http://salon-item-fm.over-blog.com

Publié dans Livre, Media, Non classé, Obédiences | Laisser un commentaire

De l’initiation par René Guenon

René Guénon, né le 15 novembre 1886 à Blois en France et mort le 7 janvier 1951 au Caire en Égypte, est un auteur français, ayant publié plus de vingt cinq ouvrages qui ont trait, principalement, à la métaphysique, à l’ésotérisme et à la critique du monde moderne. Voici l’une de ses réflexion sur l’initiation…

« Cette préparation théorique, si indispensable qu’elle soit en fait, n’a pourtant en elle-même qu’une valeur de moyen contingent et accidentel; tant qu’on s’en tient là,. on ne saurait parler d’initiation effective, même au degré le plus élémentaire. S’il n’y avait rien de plus ni d’autre, il n’y aurait là en somme que l’analogue, dans un ordre plus élevé, de ce qu’est une « spéculation » quelconque se rapportant à un autre domaine ; car une telle connaissance, simplement théorique, n’est que par le mental, tandis que la connaissance effective est « par l’esprit et l’âme », c’est-à-dire en somme par l’être tout entier.

C’est d’ailleurs pourquoi, même en dehors du point de vue initiatique, les simples mystiques, sans dépasser les limites du domaine individuel, sont cependant, dans leur ordre qui est celui de la tradition exotérique, incontestablement supérieurs non seulement aux philosophes, mais même aux théologiens, car la moindre parcelle de connaissance effective vaut incomparablement plus que tous les raisonnements qui ne procèdent que du mental. Tant que la connaissance n’est que par le mental, elle n’est qu’une simple connaissance e par « reflet », comme celle des ombres que voient les prisonniers de la caverne symbolique de Platon, donc une connaissance indirecte et tout extérieure; passer de l’ombre à la réalité, saisie directement en elle-même, c’est proprement passer de l’ « extérieur » à l’« intérieur », et aussi, au point de vue où nous nous plaçons plus particulièrement ici, de l’initiation virtuelle à l’initiation effective.

Ce passage implique la renonciation au mental, c’est-à-dire à toute faculté discursive qui est désormais devenue impuissante, puisqu’elle ne saurait franchir les limites qui lui sont imposées par sa nature même; l’intuition intellectuelle seule est au delà de ces limites, parce qu’elle n’appartient pas à l’ordre des facultés individuelles. On peut, en employant le symbolisme traditionnel fondé sur les correspondances organiques, dire que le centre de la conscience doit être alors transféré du « cerveau » au « cœur »; pour ce transfert, toute « spéculation » et toute dialectique ne sauraient évidemment plus être d’aucun usage; et c’est à partir de là seulement qu’il est possible de parler véritablement d’initiation effective. Le point où commence celle-ci est donc bien au delà de celui où finit tout ce qu’il peut y avoir de. relativement valable dans quelque  spéculation que ce soit; entre l’un et l’autre, il y a un véritable abîme, que la renonciation au mental, comme nous venons de le dire, permet seule de franchir. Celui qui s’attache au raisonnement et ne s’en affranchit pas au moment voulu demeure prisonnier de la forme, qui est la limitation par laquelle se définit l’état individuel; il ne dépassera donc jamais celui-ci, et il n’ira jamais plus loin que l’ « extérieur », c’est-à-dire qu’il demeurera lié au cycle indéfini de la manifestation.

Le passage de l’« extérieur » à l’ « intérieur », c’est aussi le passage de la multiplicité à l’unité, de la circonférence au centre, au point unique d’où il est possible à l’être humain, restauré dans les prérogatives de l’ « état primordial », de s’élever aux états supérieurs et, par la réalisation totale de sa véritable essence, d’être enfin effectivement et actuellement ce qu’il est potentiellement de toute éternité. Celui qui se connaît soi-même dans la « vérité » de l’ « Essence » éternelle et infinie , celui-là connaît et possède toutes choses en soi-même et par soi-même, car il est parvenu à l’état inconditionné qui ne laisse hors de soi aucune possibilité, et cet état, par rapport auquel tous les .autres, si élevés soient-ils, ne sont-réellement encore que des stades préliminaires sans aucune commune mesure avec lui, cet état qui est le but ultime de toute initiation, est proprement ce qu’on doit entendre par l’ « Identité Suprême ».

Publié dans Histoire, Symbole | Laisser un commentaire

Journée mondiale du refus de la misère – 17 octobre 2017

Ce 17 octobre marque le trentième anniversaire de la journée mondiale du refus de la misère.

Et pourtant, plan après plan, celle-ci va croissant.

En 2000, les objectifs du millénaire visaient à sortir à échéance de 15 ans « la moitié des pauvres de la pauvreté ». Cela a eu pour effet statistique et pervers de faire le tri entre les « très pauvres » et les « un peu moins pauvres » pour lesquels les objectifs semblaient plus accessibles !

En Europe, et en France en particulier, les pauvres sont montrés du doigt, stigmatisés, rendus coupables de leur situation et d’accroître les déficits publics. Comme s’ils avaient choisi d’être licenciés après 50 ans ou de ne pas trouver de premier emploi, de subir des temps partiels imposés, ou d’être expulsés parce que les loyers ont explosé etc. …

Hommes et femmes francs-maçons de la Fédération française du DROIT HUMAIN, solidaires par conviction et par serment avec les plus souffrants, attachés à la justice sociale pour tous et toutes, nous contribuons par nos actions, en donnant le meilleur de nous-mêmes, à améliorer le bien vivre ensemble et la dignité de tous.

A ce titre, nous nous opposons aux segmentations effectuées par les pouvoirs publics parmi les personnes en situation de précarité ou de pauvreté, en fonction de l’âge, du sexe, de l’origine ethnique ou tous autres critères : la misère, la faim, le froid, la honte d’en être là, ne se divisent pas, ne se stratifient pas, ni horizontalement, ni verticalement.

Nous soutenons le formidable travail réalisé par les associations spécialisées dans la lutte contre la misère et la précarité.

Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International

LE DROIT HUMAIN

Publié dans Actualité, Obédiences, Sociétal | Laisser un commentaire

Une belle initiative : Rendez-vous Georges Trois Points avec les jeunes

Les Grands Rendez-Vous de Georges : Les francs-maçons du DROIT HUMAIN de Moselle rencontrent les jeunes le 5 octobre et le 2 novembre à Metz : une première !

Le jeudi 5 octobre à 18h30 à la Brasserie de l’1tendance, Boulevard de Trêves et le Jeudi 2 novembre à 19h00 dans les Salons de l’Hôtel de Ville de Metz, l’association messine Georges Troispoints organise deux grands rendez-vous publics sur le thème :

« Jeunes, posez-vos questions aux francs-maçons ! »

Les préjugés ont la vie dure et le dos large : souvent apparentée à des regroupements d’hommes (et de femmes !) d’affaires matures et affairistes, la franc-maçonnerie subit depuis longtemps les affres des préjugés en tout genre. On lui reproche d’être également une vieille dame, respectable, certes, mais totalement en dehors de la réalité, de l’actualité et des attentes des jeunes générations.

C’est pour comprendre, échanger, informer analyser et surtout répondre aux questions que les francs-maçons de l’association messine Georges Troispoints qui a déjà à son actif 6 cafés maçonniques à Metz, viennent à la rencontre des jeunes.

Deux saisons pour une grande rencontre

Il ne faudra pas moins que deux rencontres pour tenter d’apporter une réponse vivante et espérons, complète aux questions que peuvent se poser les « jeunes » sur la franc-maçonnerie. Conçu en deux « saisons » ce mini-cycle de conférences débutera le jeudi 5 octobre à 18h30 par une rencontre dans le cadre convivial de la Brasserie de l’1tendance, Boulevard de Trêves. Les francs-maçons de l’association Georges Troispoints, y tiendront alors leur 7e café maçonnique et répondront librement à toutes les questions, pertinentes et impertinentes, sur la franc-maçonnerie en général et la façon dont elle « se vit » en Moselle en particulier. Pourquoi devient-on franc-maçon ? Que fait-on ? Qui peut devenir franc-maçon ? Comment le devient-on ? etc.

Deuxième saison annoncée le jeudi 2 novembre à 19h30 dans le Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Metz.

Évènement exceptionnel à ne pas rater, puisque quatre Grands Maîtres d’obédiences françaises historiques viendront prendre la parole et à leur tour répondre aux questions de l’assistance, en toute convivialité.

§  Alain Michon
Grand Maître National de la Fédération Française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN

§  Catherine Lyautey
Grande Maîtresse adjointe de la Grande Loge Féminine de France

§  Philippe Foussier
Grand Maître du Grand Orient de France

§  Alain Graesel
Ancien Grand Maître de la Grande Loge de France (2006 – 2009)
Président de la Confédération des Grandes Loges Unies d’Europe

4 Grands Maîtres réunis à Metz pour répondre aux questions du public, c’est inédit et jamais vu dans toute la région. Complémentaire à la première « saison » d’octobre à l’1tendance, cette démarche a pour but d’informer, d’échanger et de répondre, mais également de positionner les quatre obédiences historiques en fonction de leurs spécificités. Pourquoi certaines obédiences sont-elles mixtes et d’autres non ? Faut-il être croyant pour être franc-maçon ? Autant de questions qui ont été posées à de multiples occasions lors des cafés maçonniques de Metz et auxquelles les francs-maçons répondront librement, sincèrement et sans langue de bois, dans un esprit maçonnique global et fédérateur.

L’interactivité, la liberté de pensée et de parole ont fait et font encore le succès des cafés maçonniques et des rencontres organisées par Georges Trois Points qui ont rassemblé à chaque fois une assemblée attentive dans une chaleureuse ambiance conviviale. Créée en avril 2016, l’association continue sa route, à l’écoute du public, pour mieux faire connaître la franc-maçonnerie et tordre (enfin !) le cou à tous les préjugés sur les francs-maçons. Venez, et vous verrez !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

L’égrégore

L’égrégore

D’un doigt doré vers la ténèbre
Qu’annonces-tu vers mon espoir ?
Sur le destin as-tu pouvoir
D’effacer les signes funèbres ?

As-tu la force d’une algèbre
Et la tendresse des beaux soirs
Pour totalement m’émouvoir
De l’intelligence aux vertèbres ?

Entendrai-je, ô profil divin,
Dans l’orbe fidèle et prochain
De ton silence incantatoire,

L’hésychastique mélopée
Dont soit ma vie enveloppée,
Ainsi que de son corps de gloire ?

Victor-Emile Michelet

Publié dans Art, Rituel, Symbole | Laisser un commentaire