Histoire d’ingérence humanitaire

Le 20 octobre 1827, a eu lieu la bataille de Navarin dans la rade du port grec du même nom.

Par Ivan Aïvazovski

Par Ivan Aïvazovski

Considérée comme la dernière bataille de la marine à voile mais aussi comme la première “intervention sous prétexte humanitaire”. En 1821, les grecs se révoltent contre l’occupation ottomane, le turc Mahmoud II et son vassal égyptien Mehemet Ali répliquent impitoyablement. Les occidentaux avec la coalition anglo-franco-russe demande au Sultan de mettre fin aux exactions contre les grecs et envoie une escadre sous le commandement de l’amiral anglais de Rigny. Ce dernier, sans aucun ordre de ses supérieurs, attaque sans préavis la flotte Ottomane! Le gouvernement britannique présente ses excuses au Sultan, mais dans la foulée la France débarque en Péloponnèse et chasse l’armé égyptienne, allié du Sultan. Profitant de la débâcle turc, l’armé russe attaque son flanc arménien!

Le 14 septembre 1829, le sultan reconnait l’indépendance de la Grèce par le traité d’Andrinople.

 

Ce contenu a été publié dans Histoire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.