Communiqué du GODF

14 juin 2018

ACTUALITÉ

Communiqué du Grand Orient de France au sujet de l’Aquarius

Le Grand Orient de France tient à affirmer son indignation et sa condamnation la plus ferme concernant le refus des gouvernements italien et maltais, au mépris du droit international et surtout de la plus élémentaire humanité, d’accueillir « l’Aquarius », bateau ayant recueilli plus de 600 migrants en détresse. De la même façon, le Grand Orient de France condamne le silence et l’inaction de la plupart des pays européens, dont la France, devant une urgence humanitaire qui ne préjuge en rien du statut futur accordé à ces personnes.

Hier comme aujourd’hui et fidèle à ses principes et aux valeurs humanistes, le Grand Orient de France rappelle que la dignité humaine n’est pas négociable.

Nous appelons ensuite l’Europe à un sursaut éthique et à une collaboration permettant une réponse globale, partagée et structurelle à la question des hommes, des femmes et des enfants qui fuient leur pays d’origine.

Nous appelons enfin les institutions européennes à une action ferme et coercitive envers les États, membres de l’Union européenne, qui bafouent les principes élémentaires sur lesquels l’Europe prétend encore s’être construite. Considérant que si l’Union européenne estime qu’il est plus légitime de sanctionner un pays au prétexte de considérations budgétaires que du respect des droits fondamentaux humains, nous sommes pessimistes sur l’avenir de l’Europe face à un véritable « Munich humanitaire ».

Paris, le 14 juin 2018.

Ce contenu a été publié dans Actualité, Obédiences, Sociétal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.